fabrication de maquettes

Actualités

Fabrication de maquettes pour présenter les grands ouvrages d'adduction de Lugdunum

Le musée gallo-romain de Lyon a confié à Ducaroy Grange la réalisation d'une maquette d'aqueduc et d'une manip servant à expérimenter le principe du siphon.

Présentés pour la première fois lors de l'exposition « AQUA- L'invention des Romains », ces nouveaux  équipements muséographiques permettent d'expliquer le fonctionnement de ces ouvrages hautement techniques que les romains ont construits il y a 2000 ans.

Des quatre grands aqueducs qui alimentaient en eau les habitants de Lugdunum, la ville antique de Lyon, il ne reste que peu de vestiges mais l'aqueduc de Gier, le mieux préservé, atteste aujourd'hui de l'étonnante maîtrise technique des ingénieurs romains.

Une maquette pédagogique d'aqueduc

Fabrication d'une maquette d'aqueduc par Ducaroy GrangeCette maquette ne restitue pas une construction précise mais représente un modèle type, inspiré des particularités de l'aqueduc de Gier.

Pour satisfaire ses besoins importants en eau, la ville de Lugdunum captait l'eau des sources à des dizaines de km, sur les hauteurs des massifs montagneux avoisinants. L'eau était ensuite acheminée à l'intérieur d'un canal, grâce à la pente naturelle, par la seule force de la gravité.

Fabrication d'une maquette interactive d'aqueducMais la pente, souvent  irrégulière, et les contraintes du relief imposaient de construire des canaux souterrains, des tunnels pour traverser les collines, des ponts-canaux pour franchir les petites vallées, voire même, des systèmes de siphons pour passer les vallées profondes.

Ce sont ces techniques de construction ingénieuses et, plus spécifiquement, celle du pont-siphon que la maquette présente de manière simplifiée et qu'elle rend accessible à un large public.

Afin de mieux voir l'ouvrage et le cheminement de l'eau, certaines parties non visibles de l'aqueduc sont représentées en coupe. Pour les découvrir le visiteur doit actionner de petites « trappes ».

Une manip servant à expérimenter le principe du siphon

Manip et maquette pédagogique pour une exposition d'archéologieQuand la vallée est large ou profonde, la seule construction d'un pont-canal ne suffit pas. Pour franchir l'obstacle les ingénieurs romains ont eu recours à la technique du siphon.

Ce système fonctionne sur le principe des vases communicants. L'eau acheminée dans un bassin situé en amont (le réservoir de chasse) descend au fond de la vallée qu'elle franchit sur un pont-siphon. Sous l'effet de la pression elle remonte de l'autre coté, légèrement plus bas, jusqu'au bassin de réception (le réservoir de fuite) avant de retrouver son écoulement naturel.

Pour le comprendre, une manip invite les visiteurs à expérimenter le principe du siphon inversé.
Elle modélise schématiquement une canalisation en forme de U et laisse voir comment l'eau traverse le conduit d'une extrémité à l'autre remontant presque au même niveau ; la petite différence que l'on observe s'explique par les frottements et correspond à ce que l'on appelle une perte de charge.

En savoir plus : lugdunum.grandlyon.com

X

Copyright Ducaroy-Grange

Toute reproduction interdite